Audition de Olivier Dussopt en commission des Finances

A l'occasion de la présentation du programme de stabilité européen en commission des finances du Sénat, j'ai interpellé le ministre Olivier Dussopt sur les nombreuses incohérences entre le discours du gouvernement et la réalité de son action européenne.



L'un des objectifs revendiqués par la présidence française de l'UE était de militer pour revoir la règle des "3%" qui contraint les États à des politiques austéritaires, quelle est donc notre surprise de voir que ces objectifs de réduction de la dépense publique sont largement repris dans le programme de stabilité.


Où vont tomber les nouvelles coupes budgétaires ? Vont-ils aller encore plus loin que le milliard d'euros économisé sur le dos des chômeurs avec la réforme de l'assurance chômage ? Il est indécent de le penser