"Barèmes Macron" : l'institutionnalisation des licenciements abusifs

Avec la réforme de l'Assurance chômage, le gouvernement a de nouveau recours à la voie des ordonnances pour détricoter le droit du travail.


Déjà en 2017 les ordonnances Macron/Penicaud avaient mis en place les barèmes prud'homaux pour limiter les indemnités de licenciement versées par les entreprises qui pratiquaient le licenciement abusif.


Le Comité européen des droits sociaux vient de les déclarer contraire à la Charte des droits sociaux européens en les accusant de rogner le droit des salariés à une indemnité adéquate. Une véritable institutionnalisation du licenciement sans motif réel et sérieux...


Qu'attend Emmanuel Macron pour les abolir et se mettre en règle avec le droit européen ?