Question écrite : La mise en place du dédoublement des classes de CP et CE1 dans le Val-de-Marne

Mis à jour : 30 oct. 2018


J’interroge le Ministre sur les conséquence de la mise en place du dédoublement des classes de CP et CE1 dans le Val-de-Marne


J’interroge M. le ministre de l’éducation nationale sur les conséquences de la mise en place du dédoublement des classes de cours préparatoire (CP) et de cours élémentaire de premier niveau (CE1) au détriment des autres classes de l’école primaire.


Le débat budgétaire pour 2018 a mis en évidence l’écart entre l’annonce ambitieuse du dédoublement des classes CP en réseau d’éducation prioritaire (REP) et REP + et CE1 en REP + et la faible progression des moyens alloués à l’école dans le budget 2018.

En effet, les dépenses de personnel des écoles élémentaires et maternelles n’augmentaient que de 2 % entre le budget 2017 et le budget 2018 passant de 15,7 milliards d’euros à 16 milliards d’euros.


Selon les fédérations de parents d’élèves et les syndicats d’enseignants du Val-de-Marne, il apparaît que la première version de la carte scolaire présentée tend à confirmer que la mise en place du dédoublement des classes CP en REP et en REP + et CE1 en REP + se fait au détriment de l’école maternelle qui, dans le Val-de-Marne, verra la fermeture d’au moins soixante classes avec une forte baisse des places consacrées aux entrées en maternelle des enfants à partir de 2 ans. La fusion des deux zones de remplacements, avec la suppression des zones de proximité pour les courtes durées, va rendre plus difficiles les déplacements des remplaçants. Les non-remplacements d’une durée courte plus fréquents vont augmenter les situations de répartition des élèves dans les autres classes.


Le gouvernement prévoit-il d’augmenter les dépenses de personnel des écoles élémentaires et maternelles permettant ainsi une mise en œuvre du dispositif de dédoublement qui ne se fasse pas au détriment des moyens alloués aux autres classes et écoles de la République ?

Quel sera également le coût supplémentaire du dédoublement estimé en 2018 et en 2019 ?

Pour 2019, dans le cadre de la généralisation du dédoublement des classes de CE 1, quel est le montant des dépenses de personnel supplémentaire le permettant sans baisse correspondante des moyens destinés aux autres classes ?

Le Ministre a mis en exergue de grand chiffres, arguant d’une moyenne nationale en baisse concernant les suppresssions de classe. Mais le fait de dédoubler les classes en école élémentaire influe forcément sur la dite “moyenne”, il ne faut donc pas oublier les écarts de moyenne.


Sur le terrain, dans le Val-de-Marne, la véritable conséquence des dédoublements des classes au sein des écoles élémentaires ce sont bien des classes surchargées dans les écoles maternelles, voir des fermetures. Le Ministre n’a par ailleurs pas répondu sur les effectifs et moyens pour la rentrée 2019.

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Icône sociale YouTube