Délégation de Gilets jaunes au Sénat : Quelles réponses peut-on apporter à la crise sociale ?

Mis à jour : 7 déc. 2018



Suite aux violences du week-end du 1er décembre à Paris, sur invitation d'Esther Benbassa, sénatrice EELV et de Guillaume Gontard, sénateur EELV, a été reçue au Sénat une délégation de Gilets Jaunes : des hommes et des femmes d'horizons variés, aux parcours variés.


Qu'ils soient enseignant, historien, graphiste, étudiant, infirmier, maraîcher, ils sont tous venus témoigner avec force de leurs vies, de leurs difficultés et de leurs espoirs.

Pendant près de trois heures, nous avons échangé sur des sujets tels que la baisse du pouvoir d'achat, le manque de moyens au sein des services publics (poste, hôpitaux, écoles), l'avenir pour la jeunesse française, mais aussi sur l'évasion fiscale et l'échec du fonctionnement de nos institutions actuelles.


J'ai, en tant que Sénatrice, sollicité leurs avis sur des façons concrètes d'améliorer leur quotidien, mais aussi sur la meilleure manière de réformer nos institutions.


Quelles institutions souhaitent-ils? Tous m'ont indiqué souhaiter des institutions à l'écoute des citoyens, des institutions où le lien entre citoyens et élus existe réellement. Une plus grande implication citoyenne était donc au coeur des réponses. 


Avec Génération.s, nous proposons des solutions concrètes à la crise sociale qui traverse notre pays

Concernant le pouvoir d’achat et la répartition des richesses

  • l’annulation de la hausse de la taxe Macron sur les carburants,

  • la hausse du SMIC de 150 Euros nets et celle des minima sociaux et des petites pensions,

  • l’abandon de la réforme des retraites qui prépare une baisse des pensions

  • la suppression de la hausse de la CSG pour les retraités,

  • l’annulation de la baisse des APL

  • l’expérimentation du Revenu universel d’existence

Concernant la transition écologique,

  • le rétablissement de l’ISF

  • l’orientation du CICE vers la transition écologique,

  • un nouvel impôt sur les profits des banques qui financent des projets d’extraction fossiles, correspondant à la totalité des gains perçus sur leurs investissements dans ce domaine,

  • la réouverture des gares et petites lignes de train supprimées

  • le développement d’un plan mobilité innovante pour les territoires ruraux

  • un plan marshall contre le mal-logement et la précarité énergétique pour faire baisser la facture qui pèse sur les ménages.

Concernant la refondation indispensable de notre démocratie, nous proposons un référendum ouvrant un processus d’Etats généraux citoyens en vue d’aboutir à une 6ème République.