Elections européennes : les enjeux du scrutin

J'ai répondu aux questions de Tam Tran Huy sur Public Sénat :



- La liste LREM est en panne, et cela ne m'étonne pas. La grande Renaissance européenne prônée par Emmanuel Macron n'est pas pour demain. Il faut d'ailleurs arrêter de nous faire croire qu'entre Emmanuel Macron et le Rassemblement National il n'y a aucune alternative. LREM met en oeuvre la régression sociale à coup de politiques libérales qui ne font que renforcer l'extrême droite. Au contraire, il faut un vote 100% écolo, 100% à gauche, 100% européen et c'est ce que représente Génération.s. L'alternative c'est Génération.s.


- Sur l'écologie de rupture prônée par Benoit Hamon. Je pense que la grande erreur est de chercher à sauver l'écologie par un accord avec les libéraux et le centre-droit. L'écologie est foncièrement de gauche, il faut prôner une rupture, des solutions radicales pour sauver la planète. C'est le sens de notre proposition, à Générations d'un plan de 500 milliards d'euros pour la transition écologique.


- Le 6 mai s'est ouvert le procès de l'entreprise France Télécom. C'est à mon sens, un procès exemplaire et nécessaire. Malheureusement, aujourd'hui, dans de nombreuses entreprises, la souffrance au travail est bien présente : de la souffrance physique mais aussi psychique. Il faut des réponses fortes pour que les industriels et le patronat prennent leurs responsabilités.