Examen du texte visant à réformer le MES - Position du GEST par Sophie Taillé-Polian

Séance publique du 28 octobre 2021.


C'est ce mécanisme européen de stabilité qui a permis entre autres, l'endettement de la Grèce, le recul de l'âge légal de départ à la retraite, les privatisations, l'ouverture des magasins le dimanche, les réformes du droit du travail en défaveur des salarié·es... Ce mécanisme organise la stabilité financière avant la stabilité des peuples européens.


La proposition de réforme qui est faite vise à protéger davantage les banques, en faisant payer les peuples par des politiques libérales et austéritaires. De plus, ce texte ne prend pas en compte la réalité et les conséquences de la crise sanitaire que nous traversons.


Nous sommes, au groupe Ecologiste - Solidarité et Territoires, profondément européens. Nous ne croyons pas au repli nationaliste, mais le cadre de ce mécanisme européen de stabilité encourage cela en n'organisant pas la solidarité entre les peuples.


C'est pourquoi nous votons contre ce texte.