Quelle réponse politique face à la souffrance au travail?

À la suite du procès France Télécom, j'ai organisé, le 20 janvier dernier, au Sénat, une journée de débats et réflexions sur la souffrance au travail.


Avocates, représentants syndicaux, sociologues, élus politiques se sont exprimés avec pour objectifs :

  • d'analyser le jugement du procès France Télécom

  • de réfléchir aux conséquences des transformations des grandes entreprise publiques sur leurs agents devenus salariés

  • de faire le bilan des capacités des acteurs de la prévention à contribuer à la protection de la santé et de la sécurité des salariés

  • de proposer un arsenal juridique efficace pour changer la donne autour de la santé au travail

Je remercie tous les intervenants venus apporter leur expertise, et le public, nombreux, avec qui nous avons pu avoir des échanges de qualité.


Je suis déterminée à poursuivre le travail initié. Chaque travailleur doit en effet pouvoir exercer son métier dans des conditions de travail dignes. Pour cela, l’Etat doit redevenir garant de l’ordre public social. C’est un grand combat que la gauche doit reprendre.


En collaboration avec les acteurs présents lundi, je présenterai dans les prochaines semaines une proposition de loi pour lutter contre la souffrance au travail.


Pour revoir ma conclusion de cette journée en vidéo :


  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Icône sociale YouTube