top of page

Stop aux licenciements pour inaptitude !

17 % des salarié•es partent en retraite au titre de l’inaptitude et leur espérance de vie est de quatre à six ans inférieure à celle des autres retraité•es. C'est insupportable.


Le travail use les corps et dans 9 cas sur 10, la décision d’inaptitude est suivie d’un licenciement. La plupart des entreprises licencient donc malgré l'obligation légale qu'elles ont de chercher un autre poste pour le ou la salarié•e concerné•e.


Ma proposition : lorsque les entreprises dont le taux de licenciement pour inaptitude est supérieur à la moyenne de la branche concernée, elles soient mises à contribution par un malus. L'objectif est d'inciter les entreprises à mettre en place de réelles politiques de prévention pour protéger les travailleurs et travailleuses, c'est nécessaire et urgent.



Comments


bottom of page